Les manchots de St Kilda

Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que l’Australie est réputée pour sa faune extraordinaire et fascinante. On y croise de nombreux animaux qu’on ne trouve pas ailleurs, ou alors plus rarement. Il y a les adorables koalas qu’on a envie de prendre dans nos bras – mais on va éviter, ou les kangourous qui semblent n’attendre qu’un selfie de notre part, si on en croit les réseaux sociaux. Mais on pense également tout de suite à d’autres qui nous inquiètent un peu plus, comme les « trois S », snakes, spiders, sharks (ou pour les non-anglophones, serpents, araignées et requins). On y trouve aussi de nombreuses espèces typiques (personnellement je rêverais de croiser un diamant de Gould), ou certaines qu’on ne trouve qu’à certains endroits du pays (le diable de Tasmanie ne s’observe en liberté que sur l’île éponyme).

Je n’ai pas encore croisé beaucoup d’animaux, ce qui est directement lié au fait que je suis restée à Melbourne ces premiers mois et que je ne me suis pas rendue au zoo. Mais j’ai quand même eu la chance d’en voir quelques-uns que je ne risque pas de retrouver en Europe !

Oiseau aussie

Pour commencer, les oiseaux bien évidemment. Bien que je n’ai pas trouvé leurs noms, ils sont bien différents de nos merles et autres hirondelles. Certains sont difficiles à apercevoir, mais on peut les entendre en passant, ils peuvent être vraiment bruyants !

Sur les plans d’eau, j’ai également pu admirer de beaux cygnes noirs, notamment à Brighton Beach. Ces animaux, apparemment typiques de l’Australie-Occidentale (pour ma part je les ai vus dans le Victoria) vivent principalement dans le sud du pays.

dav

Parmi les autres espèces que j’aimerais croiser, on peut

davciter le wombat, l’émeu, les wallabies, les ornithorynques…

Mais il y a bien des animaux en liberté faciles à croiser à Melbourne, et je ne vous parle pas des mouettes ni des pigeons. Non, ceux dont je vous parle m’ont fait complètement fondre et je leur décerne sans hésitation la médaille des plus mignons du Victoria !

Il s’agit bien évidemment des manchots pygmées ! Avec leurs 35 cm de hauteur, ils sont les plus petits du monde. Observables à Philip Island, vous n’avez pourtant pas besoin de vous rendre aussi loin pour les apercevoir, il suffit de se promener vers St Kilda Pier, le long de la plage.

dav

Quelques minutes après le coucher du soleil, ils sortent de la mer, où ils ont passé la journée à pêcher, pour se réfugier dans les rochers en poussant de petits cris étranges.

Les « Little Penguins » n’ont pas du tout peur de l’homme, et on peut les approcher d’assez près, d’autant qu’ils sont nombreux.

dav
Penguin kiss!

Blue, ma mascotte offerte par une amie de France pour mon départ, a été ravie de rencontrer ses congénères !

Blue

Attention toutefois : malgré leur appellation anglaise de « little penguins », les manchots ne sont pas des pingouins : ils sont incapables de voler et ne vivent que dans l’hémisphère sud.

Une réflexion au sujet de « Les manchots de St Kilda »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s